Artisan charpentier bourgogne Restauration de charpente Construction charpente, couverture Le blog du charpentier Contacter Dulion charpente bourgogne
     
  Le Tonnerrois est situé au Nord dans la région Bourgogne, à l'Est dans le
département de l'Yonne et à 200 km de Paris.

Pour nous rejoindre :

Facile d'accès par l'autoroute A6, aux sorties Auxerre Sud
(en provenance de Paris) ou Nitry (en provenance de Dijon), à mi-chemin
de Paris et Lyon.

Il est aussi, bien desservi par les lignes SNCF et la gare de Tonnerre :
Paris - Tonnerre - Dijon (durée du trajet Paris-Tonnerre : 1 h 44) ; il est
accessible par la ligne TGV et la gare de Montbard (Montbard est à 35 km
de Tonnerre).

Le Pays du Tonnerrois jouxte le Chablisien et se situe à proximité
de l'Auxerrois (30km).

     
  Voir le plan
 
  Château d'Ancy-le-Franc Abbaye de Pontigny Vin de Chablis
  Château de Tanlay Abbaye de Reigny Noyer-sur-Serein, village médiévale
  Château de Beru   Auxerre, ville d'art et d'histoire
  Château de Saint-Fargeau    
       
 
  Château d'Ancy le Franc

Sa structure d'origine est restée inchangée au cours des siècles. Celle-ci illustre à
merveille le fameux défi France-Italie engagé entre artistes des deux Pays sous
François 1er à Fontainebleau, et poursuivi, par ricochet du style lancé par le Roi,
dans de nombreux châteaux de la Cour, avec un robuste apport typiquement
bourguignon pour Ancy.

Antoine de Clermont peut à bon droit vanter l'Italie car, à l'oeuvre de Serlio, s'ajoute
celle des fresques de certaines pièces et de ces longues galeries aux allures de
palazzo réalisées, autour d'une cour carrée richement sculptée, par notamment le
Primatice et Nicollo de l'Abbate.

Deux familles seulement ont attaché leur nom à ce château : les Clermont-Tonnerre,
depuis sa fondation en 1544 jusqu’en 1684 ; le ministre de Louvois et ses descendants,
de 1684 à 1845 ; et à nouveau la famille des Clermont-Tonnerre jusqu’en 1981.


Ouvert du 23 mars au 11 novembre
Visites guidées tous les jours à 10h30, 11h30, 14h, 15h, 16h. Visite supplémentaire à
  17h du 1er avril au 30 septembre. Visite supplémentaire à 9h30, en juillet et août.
Ouverture du grand parc au public à partir de 2006.
Fermé le lundi sauf lundi fériés.
Ouvert toute l’année pour les groupes sur rendez-vous.
Visites concerts : informations et réservation Office de tourisme d'Ancy le Franc
  au 03.86.75.03.15.

Pour plus d'informations visiter le site :
www.chateau-ancy.com

 
 
 
  L'abbaye cistercienne de Pontigny

Le Moyen Age est une période de profonde recherche spirituelle. Ainsi à la fin du XIe siècle de
nombreux monastères furent fondées. A Cîteaux, non loin de Dijon, en 1098, Robert de Molesme
souhaite retrouver la simplicité et l'équilibre de la règle de saint Benoît (VIe siècle), qui prescrit
des temps de prière, de travail manuel et de méditation. Ce projet de vie rapidement séduit de
plus en plus de gens, dont saint Bernard . Ceci amène à créer de nouvelles abbayes:
c'est d'abord La Ferté (1113), Clairvaux et Morimond (1115), puis des dizaines et bientôt
des centaines d'autres dans toute l'Europe.

L'abbaye de Pontigny est ainsi la seconde fille de Cîteaux, fondée le 31 mai 1114 par
douze moines venus de l'Abbaye mère ; les bâtiments d'alors étant construits en bois. De 1137
à 1155
, les moines cisterciens construisirent ce vaste édifice, dans le premier style gothique
et dépouillé de tous signes de richesse.

Les moines cisterciens de cette abbaye avaient considérablement développé l'agriculture de
cette vallée, assainissant les marécages et défrichant les bois. Autour de 1156, ils possédaient
ainsi 15 fermes dans un rayon de 70 km. Mais pour bâtir un tel édifice, il fallait le concours d'un
riche mécène. C'est le comte de Champagne Thibaut qui finança en partie cet édifice.
Sa fille Adèle de Champagne, reine de France et mère de Philippe II Auguste, fut enterrée dans
l'abbaye au pied du grand autel.

Malgré sa sobriété, l'édifice va souffrir durant les Guerres de Religion. En 1560, les Huguenots,
à la recherche de la tombe de saint Edme, mettent à sac l'édifice. En 1943, les vitraux du
Moyen-Age sont détruits.
Ainsi, des bâtiments monastiques, il ne reste malheureusement que l'aile des frères convers.

Pour plus d'informations visiter le site :
www.abbayedepontigny.eu
 
 
  Château de Tanlay

Sa construction débuta au XVIème siècle sur les fondations d'une ancienne forteresse. Cette demeure de la famille de l’Amiral de Coligny fut achevée pendant les guerres de religion par
Michel Particelli d’Hemery, ministre des finances de Mazarin. Elle est depuis la fin du XVIIème
siècle la propriété des Marquis de Tanlay.

Le château est entouré de larges douves. L'accès se fait par le petit château datant de 1558.
Le bâtiment central est composé de deux ailes et de deux tourelles. La tour de la Ligue
est célèbre pour ses galeries en trompe l'oeil et la fresque qui orne son plafond.

Visite :
Ouvert du 1er avril au 2 novembre tous les jours.
sauf le mardi de 9h30 à 12h15 et de 14h15 à 18h00.

 
 
 
  L'abbaye de Reigny

Située sur la commune de Vermenton, en Bourgogne, fût fondée en 1134, par l’abbé
Etienne de Toucy
, moine de Clairvaux et sous l’autorité de saint Bernard. Implantée dans un
cadre exceptionnel en bordure de la Cure, terre des Comtes d’Auxerre et de Nevers, l’abbaye
mise sous la protection du pape Eugéne III en 1147 fût très puissante et prospère au
Moyen Age, elle accueillit jusqu’à 300 moines.

En 1370 le roi de France, Charles V, mit l’abbaye sous sa protection et un siècle plus tard en
1493 Charles VIII en fit une Fondation Royale. Malheureusement La Guerre de Cent Ans, les Huguenots et la Révolution Française ont eu raison du bel édifice qui a cependant gardé de
son prestigieux passé de très intéressants vestiges : l’exceptionnel réfectoire cistercien du
XIVe siècle (il ne reste que trois exemples en France) avec son élégante nef à double travée
qui a conservé sa polychromie d’époque, la salle et le dortoir des moines dont on visite
l’enfilade des salons et la salle à manger qui ont été réaménagés par les moines au XVIIIe et
magnifiquement meublés, le portail du XVIIIe, un étonnant pigeonnier du XVIIe pourvu de
3500 boulins en terre cuite et ses deux échelles pivotantes.

Des bâtiments démolis on peut encore deviner les fondations grâce aux fouilles qui ont permis
de découvrir les bases de la seconde église abbatiale construite sous la direction de l'architecte
Claude Nicolas Ledoux en 1763 donnant ainsi l’envergure initiale de l’abbaye.
Une première abbatiale, dont il ne reste que peu de vestiges fut édifiée à partir de 1134.

Enfin tout le reseau hydraulique cistercien a été conservé avec, ce qui est unique, la canalisation d’une source qui ramène l’eau dans le parc d’aval en amont et dans le sens
contraire de la Cure.

 

Pour plus d'informations visiter le site :
www.abbayedereigny.com
 
 
  Chablis, pays du vignoble...

Une renommée internationale

Les vins de Chablis occupent un des premiers rangs parmi les vins blancs de France...
Spiritueux, sans que l'esprit se fasse sentir, ils ont du corps, de la finesse et un parfum
charmant; leur blancheur et leur limpidité sont remarquables.

Mais ils se distinguent surtout par leurs qualités hygiéniques et digestives et par l'excitation
vive, bienveillante et pleine de lucidité, qu'ils donnent à l'intelligence. Malgré la réputation dont ils jouissent à juste titre et depuis longtemps, leur valeur réelle est, selon moi, plus haute encore
que leur renommée"


Profitez de la période estivale pour une
visite guidée dans le vignoble chablisien en
plein coeur de l'yonne à deux heures de Paris.

 

Pour plus d'informations visiter le site :
www.chablis.net
 
 
  Château de Beru, un grand du Chablis

Le château de BERU est une demeure historique comportant des parties XIIème siècle,
Renaissance et XVIIème siècle
surplombant un des plus charmants côteaux du CHABLIS.
On peut y voir un rare cadran solaire et lunaire du XVème siècle, une porte et sa tour
du XIIème
, un colombier à 1500 cases du XIIIème, des chais du XVième.

Le château appartient à la même famille depuis 600 ans.

Le domaine a tiré ses revenus de la vigne jusqu'â la crise du phylloxera au début du XXème siècle.Ce n'est qu'en 1987 que l'actuel propriétaire, le comte Eric de Béru, a replanté 18
hectares de vignes
dont le fameux "Clos-Béru".



Le vignoble des Comtes de BERU existe depuis l'an 1400. Ses vins ont toutes les caractéristiques du Chablis: une couleur jaune d'or, un arôme puissant aux parfums subtils , incluant ce goût si particulier de "pierre à fusil", l'ensemble donnant un vin qui dure longtemps en bouche
après une simple gorgée.

Pour plus d'informations visiter le site :
www.chateaudeberu.com
 
 
  Noyer-sur-Serein, village médiévale

Vous entrez là dans le Moyen Age : ruelles pavées, rues aux nomsévocateurs, maisons à pans de bois ou de pierres, avec leurs petits escaliers extérieurs : immersion totale !

Ne manquent que manants, marchands à leurs étals, vendeurs ambulants... L'illusion est
d'autant plus troublante que le village semble déposé au milieu de la forêt du Tonnerois dans
une boucle du Serein.

A la Porte Verotte, ayez un regard pour la vierge à l'enfant, patronne des vignerons, n'oubliez
pas que nous sommes en Bourgogne pas très loin de Chablis, de Nuits... D'ailleurs, vous
remarquerez que les portes des caves donnent directement sur la rue, ce qui ajoute au charme
du lieu, comme si c'était nécessaire !

Du Vieux château, vestige de ce qui fut une importante place forte démantelée par Henri IV,
émanent encore force et majesté... Les galeries d'art, la promenade de fossés, l'église
contribuentà la magie de Noyers. Son label "plus beaux villages de France" n'est pas usurpé,
loin s'en faut !

Pour plus d'informations visiter le site :
www.noyers-sur-serein.com
 
 

  Auxerre, ville d'art et d'histoire

Depuis 1995, Auxerre a rejoint le réseau des Villes d’art et d’Histoire au sein d’un groupe de
cités qui comptent parmi les plus belles villes de France. Plus que l’obtention d’un label de qualité, cette appartenance souligne la volonté de développer l’ouverture des patrimoines aux publics, tant pour les visiteurs de passage que pour les habitants de l’Auxerrois.



La tour de l'horloge un édifice restauré par l'entreprise Dulion Charpente
(photo ci-contre)

La Tour de l'Horloge est un bâtiment du XVe siècle au centre piétonnier du vieil Auxerre.
Appuyée à la Tour, une chambre contient le mécanisme de l'Horloge. La particularité de l'Horloge provient de ses deux aiguilles. Distinctes l'une de l'autre par le soleil ou la lune plantés à leurs extrémités, elles donnent les mouvements solaires et lunaires. Près de la tour se trouvait la maison de l'huissier Guillaume Roussel, plus connu sous le nom de Cadet Roussel.

Pour plus d'informations visiter le site :
www.ot-auxerre.fr
 
 

  Château de Saint-Fargeau

Entre la Loire et l'Yonne, la petite ville de Saint Fargeau est la capitale historique de la Puisaye.
À moins de deux heures de Paris, le Château de Saint Fargeau dresse fièrement ses tours
dans une région pleine de charme et de mystère.

Vieux de plus de 1000 ans, le Château de Saint Fargeau est le site historique le plus important
de Puisaye Forterre, et c'est aussi chaque été, le théâtre d'un Spectacle époustouflant ...








Pour plus d'informations visiter le site :
www.chateau-de-saint-fargeau.com
 
 
Revue de presse Dulion charpente Liens utiles bourgogne Partenaires bourgogne Dulion Recrutement charpentier
Admin | © 2007 Dulion charpente . Droits Réservés.